La Matinale : Coque de noix

(actualisé le ) par webmestre

Bonjour à tous.
Ce n’est pas une émission habituelle, parce qu’évidemment, elle n’est pas enregistrée au lycée, alors, de quoi parler ?

La chronique de Louis

La Matinale, l’émission d’actualité lycéenne, locale, nationale et internationale, ne peut avoir lieu, et tout le reste, c’est cette épidémie.
Sur ce sujet de l’épidémie, notre coque de noix d’émission ne ferait pas le poids par les temps qui courent face aux destroyers que sont les grandes chaînes d’information, et aux sous-marins des fausses informations.

Parce que si les Beatles et compagnie chantaient le fond des mers en mode exploration, l’actualité d’aujourd’hui offre des creux, des bosses, une surface, mais aussi des fonds obscurs que sont les fausses informations. En ce moment, beaucoup de poissons s’y trouvent. Des petits, des gros.
Certains mordent à l’hameçon, d’autres se noient dans les profondeurs après avoir pris l’appât.
On pourrait aborder l’actualité sous l’angle du confinement. Mais, personne n’a envie d’entendre les autres là-dessus, non ?
Que reste-t-il ? Les archives ? C’est une bonne idée. Se replonger dans l’actualité qui ne l’est plus.
Avoir du recul, voire, même, parfois, de la distraction, c’est très bénéfique par les temps qui courent.
Ce qu’il nous reste, face au confinement, c’est paradoxalement l’extérieur.
Oui. Vous avez bien entendu : l’extérieur. Bien loin de moi l’idée de vous encourager à contrer les mesures gouvernementales sur ce confinement. Mais le confinement, c’est juste, si on peut dire, juste rester chez soi. On peut encore ouvrir les volets, sortir dans son jardin et sur son balcon.
« Quel intérêt y-a-t-il », me demanderez-vous ? Et bien, d’écouter les sons qui nous entourent. Ces sons auxquels on ne fait plus attention, puisqu’un simple « OK Google » permet de tous les contrôler.
Et bien moi, aujourd’hui, je vous encourage à écouter les sons qui ne se contrôlent pas. Des sons libres de toutes contraintes. Des sons de la nature et du paysage. Prêter attention à ces sons, c’est prêter attention à la vie qui nous entoure. Les oiseaux, le vent, l’eau qui coule, les roses...

Mots-clés